Agriculture de la Réunion

La production agricole se partage en 3 postes d’importance économique comparable :canne hd 300x196 Agriculture de la Réunion

  • Canne à sucre et autres plantes industrielles,
  • Fruits et légumes,
  • Viandes et produits d’élevage

La culture de la canne à sucre représente plus de la moitié de la surface agricole utilisée de l’île (environ 25.900 hectares, soit 60 % des terres cultivables) et occupe une place prépondérante dans l’agriculture locale.

Les usines sucrières et les distilleries sur place transforment la récolte de cannes respectivement en sucre et en rhum. La production de sucre est de l’ordre de 200.000 tonnes.

Les autres productions agricoles traditionnelles sont la vanille, les essences à parfum (géranium, vetyver, ylang-ylang). L’importance économique de ces cultures traditionnelles régresse inexorablement depuis de nombreuses années.

A côté de ces filières, on assiste depuis 20 ans à une diversification des productions, notamment l’élevage, les cultures hors sol et le maraîchage. Les filières animales, notamment porcine et avicole, marquent la réussite du mouvement coopératif réunionnais (Urcoopa par exemple).

L’élevage se développe grâce à une politique de pâturages en altitude, et notamment au programme d’aménagement des Hauts de la Réunion où réside un cinquième de la population de l’île et où les activités agricoles, pastorales et forestières se multiplient.

Source: outremer.gouv.fr